Fournir une lettre de recommandation (C12-06)

Le président d’un organisme public a demandé s’il lui était possible de fournir une lettre de recommandation à un ami qui cherchait à être nommé au conseil d’administration de ce même organisme.

Le commissaire a déterminé que la remise d’une telle lettre de recommandation pourrait donner l’impression que le président accorde un traitement préférentiel à son ami. Il lui a donc déconseillé de fournir la lettre demandée.

Règl. de l’Ont. 381/07, art. 6.